LA NUIT DU MAL de Ravenne et Giacometti

Publié le par sandrine isac

Ma dernière lecture :

le second opus de la trilogie de la saga du Soleil noir :

LA NUIT DU MAL de RAVENNE et GIACOMETTI aux éditions JC. Lattès, que je remercie pour ce service de presse, paru le 15 mai 2019.

 

Tristan Marcas est un agent double qui travaille en collaboration avec ses homologues anglais. Il est infiltré chez les nazis aux côtés d’une archéologue allemande, Erika, à la recherche d’une série d’artefacts, des svastikas, qui donneraient à leur propriétaire le pouvoir de gagner cette guerre. Hitler les veut pour lui garantir la victoire et les Anglais, notamment le commander Malorley, qui dirige le SOE, se démènent pour les récupérer avant lui avec l’aide de Tristan.

J’ai retrouvé avec plaisir Tristan Marcas. Une aventure à la Indiana Jones vraiment passionnante.
Il y est même question de sorcellerie,
rituel, et tout ce qui va avec.

J’ai été surprise et néanmoins ravie par l’entrée en scène d’un espion britannique nommé Ian Fleming et plusieurs références concernant un fameux agent 00.

Il est également question de la jeunesse d’Hitler et du chemin qui l’a mené au pouvoir en Allemagne, puis à la Seconde Guerre mondiale. Intéressant, d’un point de vue historique.

À la fin du roman, les auteurs nous éclairent sur le vrai et le faux des faits et sur certains personnages.

Il reste donc le troisième roman à venir qui clôturera cette trilogie. Peut-être saurons-nous alors quel lien familial précis lie Tristan et Antoine.

À mon avis, mais ce n’est que spéculation, il serait bien possible qu’Antoine soit le petit fils de Tristan. Et pour pousser un peu plus loin, j’irai même jusqu’à imaginer que Laure, l’espionne anglaise d’origine française, pourrait en être la grand-mère ? Qui peut savoir ? Les auteurs surement ! Il me faudra patienter un an pour le découvrir.

Tout comme j’imagine assez bien que la prochaine enquête d’Antoine aura un rapport avec un élément de l’aventure qu’aura vécu son aïeul. Nous verrons bien.

Bibliographie, pour ne rien manquer de la série MARCAS

Et vous qui l’avez lu, j’imagine que vous aussi vous avez votre petite idée sur ce qui lie des deux Marcas. Et pour ceux qui ne l’aurait pas encore lu, une excellente idée lecture pour les vacances.

Ma lecture en cours : Offrande funèbre de Preston et Child. Bon, encore un duo d’auteurs que j’adore et mon agent Pendergast que je retrouve avec plaisir. Si tout se passe bien vous en aurez la chronique samedi ou dimanche prochain.

Bon weekend à tous et bonne lectures.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article