Mes lectures de l'été 2018... enfin !

Publié le par sandrine isac

Mes lectures de l'été 2018... enfin !

Comme vous l’aurez remarqué, je n’ai quasiment rien chroniqué cet été. Et pour cause… je réécrivais le tome 2 des Gardiennes de l’Ombre et je dois dire que, si au début ça allait tout seul, au bout d’un moment j’ai eu envie de tout changer. Du coup, j’en suis encore à écrire la fin et vérifier que tout concorde entre les deux tomes. Bref, j’ai priorisé l’écriture.

De plus, j’ai participé à deux appels à texte, qui ont également monopolisé mon temps libre en septembre et en octobre.

Mais ce n’est pas parce que je suis en pleine phase d’écriture que je ne lis pas. Je vais d’ailleurs agrémenter cet article de mes trois lectures de vacances. Oui, je sais, c’est peu pour une période estivale mais j’ai continué à ne lire que le soir au coucher pour prioriser l’écriture… Vous vous souvenez…

J’ai choisi un roman des éditions Mnémos : Smog of Germania qui me tentait depuis longtemps. Je me le suis procuré dans sa version poche : collection Hélios qui est la collection que les Indés de l’imaginaire (les éditions ActuSF, Mnémos et Les Moutons Electrique) ont en commun.

J’avais envie de lire du Steampunk et j’avoue que j’ai été servie. Les descriptions de Germania, la ville où se déroule l’histoire, ainsi que les installations industrielles, l’esthétisme et la mécanique de ce genre que j’affectionne étaient au rendez-vous. Le tout agrémenté de magie qui rajoute une touche qui me plaît toujours autant. Les personnages, pour la plupart énigmatiques, comme l’exécuteur de l’empereur, se sont avérés très intéressants d’autant que l’auteure nous dévoile leur histoire. Victoria, qui est le personnage principal, est touchante bien qu’un tantinet irritante au début. Elle est la fille de l’empereur, ce qui a tendance à la rendre hautaine et capricieuse. Cependant, l’aventure qu’elle va vivre va la faire réfléchir et mûrir. Elle devra faire face au danger et à bien des désillusions, protégée par l’exécuteur avec lequel elle entretiendra une relation plutôt compliquée, d’autant que son statut de fille de l’empereur ne semble pas impressionner son protecteur. Mi homme mi machine, ce personnage est très mystérieux et cet aspect physique lui confère une puissance et certains pouvoirs qui leur seront très utiles. J’ai apprécié cette lecture avec son suspense et ses rebondissements et j’en lirai la suite s’il en paraissait une avec plaisir car je dois admettre que cette fin m’a quand même laissé un goût d’inachevé. J’aurai voulu une confrontation (dont je ne peux évidemment pas vous parler) qui n’a pas pu avoir lieu. Ceux qui auront lu ce roman auront peut-être ressenti la même chose… ou pas, car après tout, c’est à l’auteure de choisir la fin qu’elle souhaite donner à son roman ;)

Ensuite, je me suis penchée sur ma liseuse et j’ai choisi Deshonored : l'homme corrodé d’Adam Christopher parut chez Bragelonne qui était à 0,99 € lors des fameuses OP Bragelonne. La grande OP en début d’été et la petite OP en fin d’année Autant vous dire qu’à ce prix-là, la première Op que j’ai faite a été un véritable carnage J

Ce roman est extrait d’un jeu vidéo du même nom. Vu que j’avais beaucoup aimé le précédent roman j’ai eu envie de continuer dans le même registre. Le personnage principal est également une jeune femme, Emylie Kaldwin, cette fois-ci, elle est impératrice, sa mère ayant été assassinée sous ses yeux lors d’un coup d’État. La jeune femme suit officieusement l’enseignement de son père, très protecteur, Atano Corvo qui est le protecteur royal. Du suspense et des rebondissements également dans ce roman bien que beaucoup moins sombre que Smog of Germania, mais il n’est jamais bon de comparer, c’est avant tout une question de goûts. Une lecture qui m’a plu tout de même. La jeune et intrépide impératrice va devoir faire face à une menace et elle va décider de la combattre sur les deux fronts, c’est-à-dire en tant que dirigeante mais également, tout en protégeant son identité, en prenant part au combat physiquement car c’est une femme d’action comme son père. Donc, du Steampunk, de la magie, un complot, de l’action et du suspense. Un bon mélange pour un bon moment de lecture.

Et enfin, dans un autre registre : Le guide Lovecraft de Christophe Thill que j’ai eu le plaisir de recevoir en service presse de la part des éditions ActuSF. Je vous avais déjà parlé du guide des fées également paru chez eux, collection les 3 souhaits, et qui m’avait beaucoup plu.

Comme toujours, dans ces petits guides très bien faits, l’auteur (Christophe Thill) nous amène à l’essentiel, ici sur la personnalité complexe et atypique d’Howard Phillips Lovecraft et donne une vue d’ensemble de sa vie, son œuvre et son univers et de fait, aide à se diriger vers les lectures susceptibles de nous intéresser. Je le conseille aux lecteurs qui seraient tentés mais pas convaincus d’adhérer à son univers. Personnellement, il m’a conforté dans mon envie de découvrir sa plume.

Comme ma chronique précédente, je change un peu de format et vous propose une chronique "hybride" moitié écrite moitié vidéo pour vous livrer mon ressenti sur ces lectures dans les deux formats.

Je vous souhaite une excellente semaine ainsi que d'intrigantes lectures.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article