La Crécerelle de Patrick Moran aux Éditions Mnémos

Publié le par sandrine isac

La Crécerelle de Patrick Moran aux éditions Mnémos

304 pages

sortie février 2018

Format papier : 19€

Service Presse

J'ouvre une petite parenthèse pour vous présenter le magnifique carnet qui accompagne le roman sur la photo dont la couverture à été faîte par une amie et collègue pour mon anniversaire. Elle tient à ce que je précise qu'elle a suivi un tuto donc ce n'est pas une idée originale.

Tout de même quelle splendide création !

Je vous joins sa page Facebook où elle partage en toute simplicité ses Créations.

Pour la petite info, je me suis dernièrement mise au scrapbooking et loisirs créatifs en général, donc il m'arrivera de vous les partager si elle ont un rapport avec la chronique littéraire du moment. Sinon, je compte vous présenter mes créations en détails sur ma chaîne Youtube, ça me permettra d'y ajouter du contenu.

Mais revenons-en à ma lecture 

Le résumé :

La Crécerelle a le goût du sang. Mais qui sait pourquoi elle tue ? Pour l’argent, pour le plaisir, ou bien pour servir les puissances de l’outre-monde ?

Femme du Sud dans les terres du Nord, experte des arts magiques dans une contrée qui les méprise, la Crécerelle parcourt les cités-États du désert, semant violence et mort sur son passage. Une question demeure… combien de temps encore pourra-t-elle supporter cette vie d’atrocités ?

C’est justement en cherchant à se libérer de l’entité maléfique qui contrôle sa vie, qu’elle va déclencher une série d’événements d’ampleur cataclysmique. Une spirale infernale dont, cette fois, elle ne pourra pas se sortir seule.

La Crécerelle est un premier roman détonnant, à l’héroïne exceptionnelle et à la mécanique implacable, qui renverse les clichés du genre en proposant un mélange inventif d’action, de mystère et d’horreur.

Quelques mots sur l'auteur :

Patrick Moran est né à Londres en 1981 et a grandi entre la Grande-Bretagne, Hong Kong, la Californie et la France. Universitaire et spécialiste de littérature médiévale, ses recherches portent sur l’imaginaire arthurien, les univers de fiction et l’écriture cyclique.

Tout d'abord un grand merci aux Éditions Mnémos pour ce premier Service Presse.

J’adore découvrir de nouveaux auteurs !

Ce sera un avis mitigé pour ce premier roman de Patrick Moran. C’est sûrement pour cela que j’ai mis un peu de temps à en rédiger la chronique. J’ai été tout d’abord intriguée par le personnage de la Crécerelle, meurtrière sanguinaire dont la réputation la précède. C’est un personnage prisonnier d’une sorte de pacte conclu avec une entité maléfique. L’histoire m’a bien plu mais les explications, certes indispensable pour bien comprendre le monde de la Crécerelle ainsi que celui du démon et le fragile équilibre qui lie les deux, expliquées de façon trop métaphysique à mon goût, comme sorti d’un livre de science avec des mots bien spécifiques, ont cassé le rythme de l’aventure. Il faut dire que je lis le soir au coucher. La fatigue de la journée n’aidant pas à me concentrer suffisamment sur les subtilités de tous les termes employés comme subsumer par exemple. Notez bien que cela faisait longtemps que je n’avais pas appris de nouveaux mots dans un roman mais la spécificité de ceux-ci m’amène à penser que je n'aurai sûrement pas l'occasion de les utiliser dans une conversation.

Sinon, j’ai aimé le personnage de la Crécerelle qui est complexe. Ni bonne ni mauvaise mais quand même attachante. On comprend mieux ses actes au fil du roman et le monde imaginé par l’auteur est vraiment dépaysant. En essayant de se libérer de l’emprise de cet être maléfique elle déclenche des événements néfastes et elle devra réparer son erreur tout en cherchant malgré tout le moyen de retrouver sa liberté sans porter atteinte à l’équilibre de son univers. J’avais hâte de savoir si elle y parviendrait et par quels moyens.

En ce qui concerne ma lecture du moment : Conspiration de Ravenne et Giacometti aux éditions JC Lattès. Je me mets à jours car le Marcas nouveau arrive bientôt : le 4 avril. J'espère vous faire une petite chronique sur le sujet car il s'agirait d'une trilogie. Je vous parlerai également du nouveaux Pendergast de Preston et Child qui, coïncidence, devrait sortir le même jour ! Un excellent mois d'avril en perspective.

Je vous souhaite une excellente semaine et... de bonnes lectures.

Crédit photo et article protégés par horodatage - Correction article : LE ROBERT CORRECTEUR.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 27/03/2018 08:39

C'est bien vrai que découvrir de nouveaux auteurs est toujours un plaisir ! Tu nous donnes envie de découvrir celui-ci. Bon mardi

sandrine isac 28/03/2018 21:15

Oui, c'est toujours un plaisir :) Merci et bonne soirée.